samedi 16 mai 2009

Sumo

La sortie scolaire du samedi après-midi cette semaine a eu lieu à Ryogoku, au Kokugikan, le stade où se déroulent les matches de sumo. A Tokyo, ceux-ci ont lieu 3 fois par an: janvier, mai et septembre.

La cérémonie débute dès le matin à 8h30 avec les plus jeunes et moins expérimentés ("Jonokuchi"-"Makushita"), pour se finir à 18h avec les grands noms de la discipline.

Nous étions relativement bien placés, ce qui permet de suivre les matches avec plus d'interêt je pense, qu'à l'étage où l'on est certes mieux assis (enfin, assis sur des chaises), mais bien plus loin du ring. Nous étions donc placés sur des coussins au sol (on a vu plus confortable...)
Comme nous n'avions pas en tête de réperer les potentielles futures stars du sumo, nous sommes arrivés juste à temps pour les matches des seniors "Wakuuchi"

Il a déjà été question de la difficulté d'appréhender une autre culture. Les matches de Sumo en sont un des exemples frappants.

Il y a tout un cérémonial de danse, et autres rituels. Les lutteurs jettent ainsi du sel sur le ring. J'ai donc appris que le sel est dit posséder des vertus purificatrices. Les 2 lutteurs jettent ainsi du sel dans l'air pour purifier le ring tel un lieu sacré.

Si j'ai bien compris, ils tapent le ring du pied pour écraser les mauvais esprits et boivent de petites gorgées d'eau pour purifier leur corps.

Parfois, d'anodins mouvements à mes yeux ont déclenché des acclamations du public.
Le combat dure en soi quelques secondes à peine. Tout ne semble qu'être préparation, rituels...
Mais l'euphorie s'est malgré tout emparée de nous et nous n'en avons pas perdu une miette.

video

Aucun commentaire: